Contributions
lundi, 19 juin 2017 09:37

MENACES DE VOTE-SANCTIONS DE PRO-IBRAHIMA SALL A DAROU MOUHTY: ABDOURAKHMANE SALL, SECRETAIRE NATIONAL POLITIQUE DU MODEL BRANDIT: « NON, LE MODEL NE LES SUIVRA PAS. ILS AGISSENT SEULS CONTRE TOUS ! »

Écrit par

Les militants de dernière heure sont ceux qui réclament des strapontins et autres prébendes. Maintenant qu’ils sont zappés des listes en perspectives aux législatives, « voilà que les masques commencent à tomber. Leurs menaces de vote-sanctions ne passeront pas, parce qu’on vient de découvrir leur véritable identité au niveau de Darou Mouhty », réagit vigoureusement le secrétaire national chargé de la vie politique du Mouvement pour la Démocratie et la Liberté (Model).
Le parti d’Ibrahima Sall est secoué par une histoire de vote-sanctions brandis à Darou Mouhty où des militants, non contents de ne pas voir leur nom sur les listes des probables futurs députés, menacent de sévir contre la coalition au pouvoir. Une situation qui interpelle les responsables de ce parti qui, par la voix du secrétaire national politique, mettent à nu leur plan.
"Ces sorties dans les média de certains alliés qui disent que le feu couve à Darou Mouhty ne sont d’aucun fondement. Ils n’ont pas é »té investis sur les listes et ils veulent rompre d’avec les amarres du parti avec des menaces qui, certainement, ne vont pas prospérer. Je rappelle que ces gens sont des alliés de dernière heure qui ne sont là que pour des privilèges" déclare-t-il d'entrée de jeu.
"Nous interpelons le Président de la république pour qu’il fasse un distinguo entre les militants véritables qui partagent sa vision pour un Sénégal émergent et ceux qui ne sont mus que par leurs propres intérêts. Ils viennent pour des sinécures et ce qui est marrant dans cette affaire, c’est qu’ils soutiennent que le Model n’est pas investi dans cette localité et donc fera des vote-sanctions. Je dis non, le Model est avec Macky Sall depuis 2008 et nous avons beaucoup de péripéties comme en 2012 où le parti n’était pas investi durant les locales, lors du choix des membres du Conseil économique Social et Environnemental et récemment avec le Haut Conseil des Collectivités Territoriales. Pour toutes ces phases, le Model n’est pas investi et ce n’est pas aujourd’hui qu’on va nous entendre pour des sinécures », démonte Abdourakhmane Sall. Il est hors de question de renier notre compagnonnage avec le chef de l’Etat" a-t-il poursuivi.
Durcissant le ton, il insiste: " Mieux, nous allons leur barrer la route pour que vote-sanctions soient de simples propos en l’air. Nous allons nous donner les moyens de faire triompher les listes proposées par le Président Macky Sall, nous allons battre campagne afin que les populations s’approprient les réalisations du chef de l’Etat et de notre leader Ibrahima Sall qui a fini de marquer de son empreinte les travaux de la Préfecture de Darou Mouhty, et de faciliter l’évacuation des eaux par un assainissement de dernière génération, entre autres. Nous avons des arguments pour leur faire face, d’autant plus que leurs masques ont commencé à tomber".
"Les populations auront compris le sens du vote, car, elles vont apprécier les travaux du Président Macky qui a donné instruction pour la réfection de la maison du Khalife de Darou Mouhty à coup de milliards, a engagé les travaux de la Corniche, a entamé, entre autres, l’autoroute Ila Touba" a-t-il terminé.
Youssouf NDIONGUE

Lu 54 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Senwebactu TV

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rubriques

Presse Nationale

Presse Internationale